• Reprise...

    Reprise...

    Reprise de l'activité en gare de Charmes...

    Plus de photos dans la rubrique: "Ferro Photos"


  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Mai 2020 à 16:37

    Bonjour Ludovic,

    Belles UM de BB 75000 "Infra", très sympa cette photo avec les vieilles voies de service!

    Les chargements ont l'air d'être intéressant aussi. Une scène ferroviaire à reproduire!

    Bonne journée.

    Eric.

    2
    Mardi 19 Mai 2020 à 08:16

    Bonjour Eric,

    Ce fût un bon moment car les manœuvres sont de plus en plus rare alors qu'avant c'était le bois, le textile et l'acier en majorité plus du vrac. Je ne pense pas que des manœuvres puissent se faire sur les voies 7 & 9 vu l'état et aussi celui du quai qui perd des éléments de bordure, c'est tout un passé... Dans la rubrique Ferro photos, il y a plusieurs photos sur les traverses en béton de l'usine Sotradest.

    Bien sur une reproduction en modélisme est toujours possible mais vu la longueur de la rame, bon courage !!

    Mais c'est surtout agréable de sortir tout simplement...

    A bientôt

    Ludovic

    3
    Jeudi 21 Mai 2020 à 23:07

    Salut belles séries de photos .. 

    4
    labielle 88-83
    Samedi 6 Février à 21:08

    Bonsoir. Belle photo d'actualité, prise depuis l'estacade du quai militaire, duquel la SRDE chargeait en 1965,des trains complets de tout venant à destination de Verberie-Oise-pour la construction de l'autoroute A 1. A l'époque, j'étais jeune Attaché groupe VII en gare de Charmes et si je ne possède pas de photos, ma tête est encore pleine de souvenirs bien vivaces. Les rames complètes de 1800 T étaient tractées par des 141 R qui amenaient les rames vides depuis Blainville tender avant et repartaient avec une rame pleine, et c'était tous les jours sf D F.

    Je faisais le relevé wagons et établissait le bulletin de composition du train.

    Les rames S G W étant quasi indéformables, on retrouvait la même composition tous les 3 ou 4 jours.

    Je me plais à revoir de temps en temps votre réseau, son évolution et apprécie les commentaires qui sont liés aux images.

    Bien cordialement.

     

      • Jeudi 11 Février à 08:48

        Bonjour Labielle,

        Merci pour avoir commenté cet article et aussi sur ces informations et j'imagine l'activité qu'il pouvait y avoir à l'époque, une gare pleine de vie... avec une activité marchandises très variées!

        A la prochaine

        Cdt

    5
    labielle 88-83
    Vendredi 19 Février à 18:02

    Bonsoir,

    Activité variée, c'est le cas. Dans la cour marchandises, en bout de halle, il y avait une voie en impasse, sans heurtoir. Les Brasseries de Charmes KB possédaient une remorque porte wagons avec laquelle elle amenait les wagons couverts sur site rue du Patis pour chargement. Au retour les wagons étaient déchargés de la remorque pour être incorporés aux trains du RO pour leur destination.

    La remorque était tractée sur la route par un énorme camion Berliet à double essieu arrière et chargé de masses de fonte.

    En 1966, cette activité cessa, consécutivement à la fermeture des Brasseries.

    La remorque servi ensuite à des essais de transport de wagons tombereaux chargés de sable pour la Verrerie de Portieux....sans suite car trop loin et l'ancienne ligne de Rambervillers ne fut plus desservie.......la route reprenait le flambeau !

    La société Richard Ducros était embranchée et remettait des poutrelles de pont de grande longueur faisant l'objet de dossier de transports exceptionnels.

    La courbe de faible rayon ajoutée au poids du transport mettait en difficulté notre Y 6400 pour sortir ces chargements destinés en général à la construction de ponts métalliques sur le périphérique parisien...

      • Samedi 20 Février à 09:22

        Bonjour Labielle,

        Ouah, que d'informations très intéressantes...  et que dire aussi des autres emprises à côté de l'usine Sotradest... et pour revenir à "Ducros" à aujourd'hui "Matériel" la voie y est toujours mais la nature reprend sa place! Est ce que cette photo vous parle? 

         

            

        Bonne journée et du coup à bientôt...

        Cdt

    6
    labielle 88-83
    Mardi 23 Février à 19:29

    Bonsoir,

    Dans les sixties, après le carrefour de la route menant au CET et celle de Chamagne, il n'y avait que quelques pavillons. TRANE, SOTRADEST n'existaient pas encore.

    La photo relative à Richard Ducros ne me dit rien. On verrait un bi-bogie Diamond supportant une poutre, en supposant que l'autre extrémité en est également équipées.

    Toutefois je pencherais pour un support de translation et non un wagon spécialisé (absence de tampons et de conduite intermédiaire de freins)

    Les poutres dont j'évoquais les convois exceptionnels étaient beaucoup plus imposantes.

    Elles étaient posées sur des wagons spécialisés STSI, avec axes pivotants, posées sur champ et légèrement cintrées, de manière à être horizontales une fois mises en place et périphérique terminé. Il y avait deux wagons plats de chaque côté pour absorber les porte à faux.

    Ces envois étaient ainsi incorporés aux trains du RO avec il me semble des restrictions de vitesse.

    Quoique ces trains n'étaient pas bien rapides...

     

    7
    Mardi 23 Février à 19:44

    Bonsoir Labielle,

    Oui ces bogies Diamond servaient uniquement sur le site Ducros pour certaine manutention  et non pour une circulation externe mais c'était juste en complément de la petite histoire Richard Ducros... (plus de photos dans la rubrique Ferro' photos " Portes poutrelles")

    Bonne soirée

    8
    labielle 88-83
    Mardi 23 Février à 21:02

    Bonsoir,

    C'est bien ce qui me semblait.

    Autre trafic: En période estivale le premier train de marchandise du RA Blainville Epinal, transportait de nombreux wagons STEF.

    Le premier derrière la 140 C était différé à Charmes voie 3, puis repris par notre X 6400 pour être mis à disposition de Patisfrance dans la cour de débords.

    Il s'agissait de fruits en provenance d'Italie, de couleur jaune comme des mirabelles...

    En fait, les cagettes étaient remplies de cerises, traitées au soufre pour supporter le voyage.

    Chez Patisfrance alors situé Rue du Pont, elles étaient lavées à grande eau, puis trempées dans un bain de E 124 pour leur donner une couleur rouge, et être mises en bocaux pour les pâtissiers et les particuliers.

    Depuis, je ne consomme plus que des cerises fraiches.

    Bien cordialement, à plus pour d'autres infos d'époque.

    9
    labielle 88-83
    Mardi 23 Février à 21:12

    Je n'ai pas encore étudié la totalité du site et viens de découvrir ferro'photos . Super !

    10
    Mercredi 24 Février à 19:08

    Bonsoir Labielle,

    Merci pour toutes ces infos du "passé" et bonne visite sur le site....

    A bientôt pour d'autres nouvelles !   cool

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :